Maxime EYRIGNOUX (Alumni SMS) : "Le Red Star m’a formé aux métiers de la communication, c'est dans ce domaine que j’ai décidé de m’investir"

Soumis le lun 03/06/2019 - 13:00
MAXIME EYRIGNOUX (ALUMNI SMS) : « LE RED STAR M’A FORMÉ AUX MÉTIERS DE LA COMMUNICATION, C’EST DANS CE DOMAINE QUE J’AI DÉCIDÉ DE M’INVESTIR »

Partons à la rencontre de Maxime EYRIGNOUX, alumni de notre école Sports Management School ayant fait partie de la première promotion avec l'obtention de son bachelor en management du sport, zoom sur son parcours.

Peux-tu te présenter en quelques lignes et nous préciser ton parcours ?

Je suis Maxime Eyrignoux, un jeune parisien de 26 ans. J’ai fait partie de la première promo de l’histoire de l’école en 2012. J’ai toujours voulu travailler dans le Sport Business donc après mon Bac, la création de l’école était une aubaine. J'ai eu mon Bachelor et le Red Star m’a embauché directement après ce cursus de trois ans. C’était une trop belle opportunité pour moi. 

Tu as été responsable communication pour le Red Star (2013-2017), quelles étaient tes missions au quotidien et quelles différences notoires vois-tu depuis ton départ ? On voit notamment le club se digitaliser avec des opérations influenceurs comme avec Vinsky.

J’ai intégré le club en 2013 d’abord en stage puis en alternance. Le club était en National (3ème division) et cherchait à retrouver le professionnalisme. Ce fut très formateur pour un jeune comme moi car j’étais assez libre dans mon travail et le Red Star me permettait de découvrir toutes les facettes d’un club. Mon ancienne directrice générale, Pauline Gamerre (aujourd’hui directrice du développement de la FFF) m’a appris à devenir rigoureux et accroc à mon travail. Je m’occupais principalement de l’édito avec la gestion du site internet (articles, live, compte-rendu de match...), les relations presse et la communication générale autour du club (billetterie, image…). J’ai connu la montée en Ligue 2, et une saison où on finit à un point de la Ligue 1. Je faisais tous les déplacements avec l’équipe. Une expérience exceptionnelle… Le Red Star est et restera toujours un club à part grâce à ses supporters, son histoire ou sa culture, assez marginale pour un club, surtout à Paris avec ce côté très populaire… Aujourd’hui, le Red Star a activé des partenariats intelligents que d’autres clubs n’auraient pas pensé à faire. Avec des marques ou encore des influenceurs pour toucher certaines cibles.  Ils ont réussi à se différencier sur le digital et sur le merchandising avec le soutien notamment de Vice et d’Adidas. Le Red Star est une marque en constante évolution. Alors le jour où le club retrouvera la Ligue 1… 

Enfin, tu es aujourd’hui le jeune et talentueux fondateur de North 134, quand as-tu ressenti l’envie de te lancer dans l’entrepreneuriat ?

Au fond de moi, j’ai toujours eu l’envie d’être à l’origine d’une idée ou d’un business. Après 5 ans au Red Star, j’avais envie de voir autre chose. Le club m’a formé aux métiers de la communication et c’est aujourd’hui dans ce domaine que j’ai décidé de m’investir. Cela implique des responsabilités et surtout, cela me fait grandir au quotidien car j’apprends à être rigoureux et à aller encore plus vers le haut.  

Que proposes-tu via cette agence digitale ?

Fondée en 2017, North 134 est une agence de communication digitale, qui s’est entourée d’une équipe d’experts sur tous les domaines de la communication. Mon objectif premier est avant tout de produire du contenu de qualité. Nous pouvons répondre à des demandes portant sur la création de chartes graphiques, de logos, de sites web (vitrine ou marchand), stratégies digitales, vidéos ou gestion des réseaux sociaux. Depuis un an et demi, nous sommes devenus l’agence de communication du Variétés Club de France, j’ai également bossé avec la FFF sur trois projets, dont le futur centre de la performance dédié aux Bleus à Clairefontaine. J’ai aussi collaboré avec la marque Puressentiel qui m’a envoyé chez Tony Parker à Charlotte pour une prestation vidéos pour leurs réseaux sociaux. Vous pouvez consulter les différents projets sur mon site (north-134.fr).

Tu es aussi associé de Casacolours, peux-tu nous en dire plus à ce sujet ?

Casacolours est le seul site web dans le monde hippique proposant aux propriétaires de personnaliser des produits à leurs couleurs / casaques. Nous avions remarqué que sur les hippodromes ou ailleurs, les propriétaires revendiquaient leur casaque sans pour autant pouvoir les porter. Du coup, nous proposons une gamme de produits haut de gamme qu’ils peuvent personnaliser, souvent à l’unité. 

Si tu devais donner un conseil aux futurs diplômés de la Sports Management School ?

Il ne faut surtout pas renoncer à vos projets. Soyez curieux, montrez vous disponible et indispensable… Utilisez votre réseau, même faible il peut être utile. Appuyez vous sur l’école et ses anciens. Et surtout n’ayez pas peur de pousser les portes, même les plus blindées.