Jeudi 21 février se déroulait le premier volet des rencontres sport business, organisées par la Sports Management School. Cette première conférence avait pour objectif de répondre à la problématique « pour ou contre la régulation du football international ? ». Un vaste débat animé par Michael Tapiro avec la présence de nombreux invités, de Bruno Derrien à Vikash Dhorasso en passant par Pierre Rondeau, expert en économie du sport.

Pour l’occasion, plus de 80 personnes étaient réunies, issues de différents domaines : des agents, des journalistes, des étudiants, des alumnis Sports Management School, des professionnels ou des passionnés de football, puisque rappelons le, ces conférences sont ouvertes à tous. La conférence avait également un volet digital puisque la conférence était diffusée en direct sur le compte twitter Footballogue comptant plus d’un million d’abonnés et sur le site internet de notre partenaire Ecofoot. En parlant de partenaires, remercions sans plus attendre l’ensemble de nos partenaires qui ont participé au bon déroulement de ces rencontres, WeSport, LeSportBusiness, Sportricolore, Ecofoot mais aussi la ville d’Issy-les-Moulineaux et le club du Paris 92 pour leur accueil.

Pour revivre la conférence, pas de panique, un replay est disponible via les liens suivants et sur le compte twitter footballogue :

https://www.youtube.com/watch?v=qXRku1fIesA

https://twitter.com/Footballogue/status/1098634302538072064

Pour les plus impatients, quelques temps forts de cette conférence :

Vikash DHORASSO :

« Petit, on joue au foot d’abord pour être avec ses potes, aujourd’hui je regarde le foot pour être aussi avec mes potes. Peu importe le résultat qui n’est qu’un bonus émotionnel. »

« Pour apprécier une victoire et vibrer grâce au foot, il faut connaître la défaite. »

« On est en train de construire un football pour la télévision. Et je pense qu’il faut se battre pour cela. »

« Le VAR a avant tout été introduit pour servir l’intérêt libéralisme du football. Pas pour rectifier les injustices du terrain »

Pierre RONDEAU :

« Il faut s’inquiéter de la montée des inégalités dans un monde du football totalement libéralisé »

« 40% des joueurs de football sur terre gagnent moins de 1000 dollars / mois »

« Il faudrait une harmonisation fiscale, juridique et salariale pour qu’une compétition soit équitable avant de créer une Super League »

« Petit à petit l’argent réduit l’intensité compétitive du football. Ce sont désormais les revenus qui décident de l’issue d’un championnat ou d’une compétition. »

Michael TAPIRO

« Le sport, toujours du sport ou… du sport spectacle ? »

Bruno DERRIEN

« Apprendre les règles aux plus jeunes est un minimum »