Adidas inaugure son « accélérateur de startups » à Paris !

Soumis le jeu 24/01/2019 - 17:22

Le 18 janvier dernier Adidas présentait son programme « Platform A », en présence de son ambassadeur Pharell Williams. Une initiative qui a pour objectif de travailler en collaboration avec plusieurs startups innovantes et au fort potentiel de développement. Un projet qui se déroulera… à Paris, au sein de la Station F.

Si cette inauguration peut sembler anodine à côté d’une finale de Ligue des champions ou d’un transfert retentissant en NBA, nul doute que la mise en place du programme « Platform A » représente un évènement majeur dans l’univers sportif. Elle met en lumière les ambitions d’Adidas, qui souhaite travailler sur la mise en place de nouvelles initiatives commerciales pour l’industrie du sport de demain. Et pour cela quoi de mieux que la Station F, considérée comme le plus grand campus de startups du monde avec une surface de 34 000m² et la présence de marques telles que Facebook ou LVMH. Créé à l’initiative de Xavier Niel, ce bâtiment avait faire dire à François Hollande, qui avait posé la première pierre en 2014 lorsqu’il était président, qu’il serait « l’un des lieux qui fera de Paris l’une des capitales du numérique dans le monde ».

La marque allemande a donc choisi de faire confiance à 13 startups venues de tous les horizons pour travailler dans ces locaux, avec un investissement d’un million d’euros sur la durée totale du projet. Des startups choisies minutieusement puisque la sélection s’est effectuée parmi 400 candidatures passées au crible. Trois axes de développement étaient recherchés par le géant allemand : le digital, la vente et la communauté sportive au travers de la santé. Parmi les candidatures retenues, on retrouve les français de Running Care, application qui propose un accompagnement digital pour prévenir et traiter les blessures des pratiquants. Les startups travailleront durant six mois en collaboration avec la marque allemande, avant qu’une nouvelle sélection ne soit faite par la suite.

Une volonté de travailler en Open Source

L’Open Source, c’est ce qui caractérise principalement cette initiative. Adidas a en effet la volonté de s’ouvrir sur le monde extérieur en donnant leur chance à de petites structures qui possèdent elles aussi un potentiel digital, créatif ou encore commercial. Interrogé par le site SportBusiness.Club, (http://sportbusiness.club/les-start-up-apportent-une-reflexion-nouvelle-a-adidas/) le coordinateur de cette plateforme, Brice Lefevre a notamment mis en avant cette envie de « co-créer » avec des partenaires afin de faciliter un partage en matière d’innovation.

Si on peut estimer que ce programme sera un véritable atout pour la marque allemande, ça l’est également pour les startups choisies. Ces dernières bénéficieront d’un véritable coup de projecteur qui leur permettra d’acquérir une légitimité dans leur domaine d’expertise. Elles pourront également se servir de l’appui et de l’environnement de travail fourni par Adidas pour améliorer leur concept et ainsi devenir des incontournables du sport de demain. En somme, une collaboration gagnant-gagnant qui pourrait bien faire des étincelles…

Guillaume Monteiro

Ajustes de cookies